Chaudière en panne: les gestes qui sauvent

Chaque foyer occupant un logement doté d’une chaudière a l’obligation de réaliser un entretien annuel. Malgré cet examen par un chauffagiste expert, des pannes surviennent parfois, causant des conséquences désagréables et dangereuses. Chaudière en panne, radiateurs qui ne chauffent plus, température en basse ? La famille est en face d’une panne de chaudière. Quels sont les gestes de secours pour faire face à ce souci ? Réponses.

 Identifier la cause de la panne

Trouver la source de la panne d’une chaudière demande une grande connaissance concernant le système de chauffage. À titre d’information, le dispositif de chauffage se compose de trois principaux circuits : eau chaude, l’acheminement et l’électrique.

Quand une famille fait appel à un chauffagiste, à l’image d’une société de dépannage de chauffage à Mons, il vous demande certainement d’où vient la panne. De ce fait, il est essentiel de prendre le temps de bien examiner les circuits de la chaudière pour cibler la source de la panne.

Contrôler les branchements électriques

Quand une chaudière ne fonctionne plus, il faut regarder si les voyants situés sur le tableau sont encore allumés. En effet, la panne peut être causée par un souci d’électricité. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de vérifier tous les branchements électriques, mais également l’état des fusibles, pour trouver la source du problème.

Dans la majorité des cas, le branchement électrique s’est coupé ou s’est mis en option sécurité. Cette situation est causée par une prise débranchée, des fils altérés, un disjoncteur sauté, etc. Une myriade de raisons cause la panne électrique et, par conséquent, l’arrêt de la chaudière.

Vérifier la pression d’eau

Plusieurs chaudières à l’arrêt durant la saison estivale sont actionnées en mode chauffage pendant la saison automnale. Pendant cette période, la chaudière peut subir une panne, à cause d’un défaut de pression. À titre d’information, la pression d’eau d’une chaudière doit impérativement situer entre 1 bar à 1,5 bar. Pour vérifier cette pression, il suffit de checker son manomètre.

Quand la flèche du manomètre indique une pression inférieure à 1 bar, cette pression est trop basse. À cet effet, il suffit d’ajouter de l’eau, variant d’1 bar à 2 bars selon la hauteur du logement, avant de relancer la chaudière. À l’inverse, si la flèche indique une pression supérieure à 1,5 bar, la chaudière fait face à une haute pression. De ce fait, il est essentiel de purger les radiateurs, afin d’évacuer de l’air et faire diminuer la pression.

Étudier la réserve de carburant

Pendant une panne de chaudière, il est conseillé d’examiner la réserve de carburant, qui alimente la chaudière. Une astuce : il ne faut jamais attendre que la cuve soit totalement vide pour la ravitailler. En effet, les combustibles du fond de la cuve peuvent être inspirés par la pompe et boucher les conduites. Pour connaître la réserve de carburant, il faut examiner le robinet d’arrivée de gaz, se trouvant avant le compteur. Pour une chaudière à gaz, il est conseillé de vérifier l’ouverture de l’arrivée de gaz.

Laisser un commentaire